Préavis propriétaire

article trouvez sur service-public.fr

Principe

Le propriétaire peut donner congé au locataire en fin de bail uniquement pour reprendre le logement et en faire sa résidence principale ou le faire habiter par un proche, ou pour vendre son logement ou enfin pour motif légitime et sérieux.

Protection de certains locataires

Quel que soit le motif du congé, le propriétaire doit proposer, à un locataire de plus de 70 ans et dont les ressources annuelles sont inférieures à une fois et demie le montant annuel du SMIC, un logement correspondant à ses possibilités (moyens financiers) et à ses besoins (accessibilité, ascenseur…) à proximité de son logement actuel.

Les ressources s’apprécient à la date de la notification de la lettre de congé et les conditions d’âge à la date d’échéance du contrat de bail.

Forme du congé

Le propriétaire doit notifier le congé à tous les titulaires du bail (chacun des conjoints même si le bail n’est signé que par l’un d’entre eux, concubins ou partenaires liés par un PACS) par lettre recommandée avec accusé de réception ou par acte d’huissier au moins 6 mois avant la fin du bail. Ce délai court à compter du jour de la réception de la lettre recommandée ou de la signification de l’acte d’huissier. Toutefois, le congé signifié à un seul membre du couple est valable, si le mariage, le concubinage ou le PACS n’ont pas été porté à la connaissance du propriétaire.

Départ anticipé du locataireQuel que soit le motif invoqué par le propriétaire, si le locataire quitte le logement avant l’expiration du préavis, il ne doit payer que le loyer et les charges correspondant au temps effectif d’occupation du logement.

Congé pour reprise

Principe

Le propriétaire peut donner congé au locataire, s’il veut occuper le logement ou le faire occuper par un parent proche c’est-à-dire :

  • ses ascendants,
  • ses descendants,
  • son conjoint ou son concubin notoire depuis plus d’1 an ou la personne avec qui il est lié par un PACS depuis plus d’1 an à la date du congé,
  • les ascendants ou les descendants de son conjoint, de son concubin notoire ou de la personne avec laquelle il est lié par un PACS.

Contenu de la lettre de congé

La lettre de congé doit impérativement préciser le motif de la reprise et mentionner les noms et adresses du ou des bénéficiaires. En l’absence de ces informations, le congé est nul, le bail est alors reconduit pour la même durée.

Congé pour vente

Principe

Le propriétaire peut vendre le logement occupé en cours ou fin de bail. Le locataire est prioritaire pour acheter le logement, par préférence à tout autre candidat à l’achat. Toutefois, cette priorité cesse lorsque :

  • le propriétaire vend le logement à un membre de sa famille (parents jusqu’au 4ème degré inclus), à condition que le parent acquéreur occupe effectivement le logement pendant au moins 2 ans,
  • le logement est frappé d’un arrêté de péril.

Contenu de la lettre de congé

Le contenu de la lettre de congé doit impérativement  :

  • décrire l’indication du prix et les conditions de la vente,
  • décrire les moyens de paiement,
  • décrire précisément ce que comprend la vente (logement et annexes),
  • reproduire l’intégralité de l’article 15 II de la loi du 6 juillet 1989.

En l’absence de ces informations, le congé est nul, le bail est alors reconduit pour la même durée.

Choix du locataire

A compter de la date de réception du congé pour vente, le locataire dispose de 2 mois pour accepter ou refuser l’offre de vente. L’absence de réponse du locataire est considérée comme un refus d’acheter. Le locataire doit alors quitter le logement à la fin du bail.

Acceptation du locataire

Le locataire qui souhaite faire l’acquisition du logement doit informer son propriétaire par lettre recommandée avec avis de réception dans les  2 mois suivants la date de réception de l’offre de vente. Le locataire dispose ensuite d’un nouveau délai de  :

  • 2 mois à compter de la date d’envoi de la réponse d’achat pour signer l’acte de vente,
  • ou 4 mois si, dans la réponse d’acceptation, le locataire a informé le propriétaire de son intention de recourir à un crédit immobilier.

Si à l’expiration des différents délais la vente n’a pas eu lieu (par exemple pour non-obtention du crédit immobilier) elle devient nulle et le locataire doit quitter le logement si la date prévue pour la fin du bail est passée. En revanche, lorsque la non-réalisation de la vente dépend du propriétaire, aucune sanction ne peut être prise à l’encontre du locataire.

Refus du locataire

Lorsque le propriétaire décide de vendre le logement à un prix plus avantageux que celui qui a précédemment été proposé au locataire, même si ce dernier a déjà quitté le logement parce que la première offre ne l’intéressait pas, le propriétaire doit lui envoyer une seconde notification avec offre de vente au nouveau prix. Cette nouvelle offre est valable pendant 1 mois . L’absence de réponse du locataire est considérée comme un refus d’acheter.

Lorsque le locataire est intéressé par cette nouvelle proposition de vente il doit en informer le propriétaire par lettre recommandée avec avis de réception. Le locataire dispose d’un délai de :

  • 2 mois à compter de la date d’envoi de la réponse d’achat pour signer l’acte de vente,
  • ou 4 mois si, dans la réponse d’acceptation, le locataire a informé le propriétaire de son intention de recourir à un crédit immobilier.

Si la vente n’est pas réalisée pendant ces délais, cette deuxième offre devient caduque.

Congé pour motif légitime et sérieux

Principe

En fin de bail, le propriétaire peut refuser que la location se poursuive et décider de donner congé au locataire pour motif légitime et sérieux.

La loi n’ayant pas donné de définition de ce qu’il faut entendre par « légitime et sérieux », il appartient au juge de décider si le motif invoqué par le propriétaire entre dans cette définition. En règle général, les troubles de voisinage, les retards répétés du paiement du loyer constituent des motifs légitimes et sérieux de non-reconduction du contrat de bail.

Contenu de la lettre de congé

La lettre de congé doit impérativement préciser le motif du congé. En l’absence de ces informations, le congé est nul, le bail est alors reconduit pour la même durée.

Pas de réponse à votre recherche en "Investissement Locatif" ?
Précisez votre question dans le bloc ci-après...

(Visites totales 4, 1 aujourdhui)