Location de listes : quel est le principe ?

L’activité de marchand de listes remonte à la fin des années 1970 et concerne la location immobilière. Ce système s’est développé en France lors de la crise du logement à la fin des années 1970. Le montant des honoraires des agences immobilières étant, à l’époque, à la charge du locataire seul, trouver un logement dans les grandes villes devenant de plus en plus difficile et coûteux, des officines ont été créées pour proposer un service de marchand de listes. La moyenne de l’adhésion demandée était d’environ 80 euros (soit 500 Fr.).

Les marchands de listes sont des professionnels de l’immobilier et doivent ainsi être titulaires d’une carte professionnelle « marchand de listes », délivrée par la préfecture et pour cela justifier de leur aptitude professionnelle et d’une garantie financière.

Le client doit contacter le propriétaire, obtenir une visite, s’arranger sur les termes du contrat de location et de l’état des lieux, etc. En principe…

Le professionnel de l’immobilier ne doit proposer que des biens disponibles qui doivent être situés dans la zone géographique recherchée, avec un loyer dans les limites du montant défini par le client et conformes au type de logement souhaité.

Attention aux pièges

La plupart des biens en location affichés se situent souvent dans des quartiers très recherchés et à des loyers légèrement inférieurs à ceux pratiqués sur le marché. Si l’intérieur ressemble à une agence immobilière, la ressemblance s’arrête là car, pour obtenir ne serait-ce que les coordonnées des propriétaires-loueurs dans ce type d’établissement, il vous faudra payer un « forfait » oscillant entre 100 et 450 euros, pour consulter une moyenne de quinze annonces répondant à vos critères de recherche.

Pour éviter les pièges, voici quelques conseils :

  • Ne payez jamais à l’avance. Depuis 2004, les agences de listes de location ne peuvent plus exiger de faire payer leurs listes avant de les remettre au client. En revanche, rien ne stipule la fiabilité de ces offres…
  • Exigez un contrat. Vous devez impérativement signer un document avec l’agence pour vous protéger. Celui-ci doit notamment stipuler : le type de listes (liste unique ou multiple), la durée du contrat s’il s’agit d’un abonnement à plusieurs listes, la description du bien recherché, son prix et le montant de la remise de liste.
  • Si les marchands ont l’obligation d’avoir l’accord du propriétaire du bien figurant sur leur liste, rien n’est évoqué sur la «fraîcheur» et la précision de la liste.

Attention : il n’y a pas de délai de rétractation pour un contrat de listes de location.

À défaut d’être florissant, ce commerce comporte aujourd’hui encore de nombreuses enseignes dont certaines disposent d’une dizaine d’agences principalement installées dans les villes universitaires. Pour lever toute ambiguïté, sachez que tout professionnel qui vous prélèvera des frais sous une appellation quelconque pour pouvoir visiter un logement est forcément un marchand de liste. Ensuite, pour ceux qui souhaitent recourir à ce service en toute connaissance de cause, il convient de s’assurer que la liste comporte des adresses exclusives, seule valeur ajoutée du service.

 

Pas de réponse à votre recherche en "Investissement Locatif" ?
Précisez votre question dans le bloc ci-après...