Petite augmentation des prix des logements anciens

La cotation des logements anciens en France a accru légèrement (+ 1,3 %) sur une année au premier trimestre, selon l’indice Notaires-Insee publié le 31 mai 2012. Néanmoins, une baisse moyenne de 0,7 % est notée par rapport au quatrième trimestre 2011, avec un recul plus fort pour les maisons (- 1 %) que pour les appartements (- 0,3 %), selon ce même indice.

Pour Paris, la hausse des prix sur une  année est beaucoup plus forte (7 %). Mais la capitale, après avoir constaté des performances historiques durant  l’année 2011, ébauche d’une décrue avec une baisse de 1,1 % au premier trimestre 2012 par rapport au dernier trimestre 2011, ont signifié les notaires parisiens.

Le cours moyen des appartements anciens à Paris durant le premier trimestre 2011 a été de 8 260 euros le mètre carré, contre une performance de 8 370 euros/m2 au troisième trimestre 2011.

Surcharge des plus-value, fin 2011

A Paris, les transactions de logements anciens du premier trimestre (+ 25 %) ont été gonflées par les réformes fiscales, notamment la surcharge des plus-values sur les logements locatifs et les résidences secondaires, qui ont déclenché un déferlement des ventes, conclues fin 2011, dans les offices des notaires.

Toutefois après un mois de janvier atypique, le nombre des transactions est reparti ensuite à la baisse. Pour l’ensemble de l’Ile-de-France, les notaires “constatent qu’offre et demande peinent désormais davantage à se rencontrer”.

“L’accès au crédit semble moins facile même si les taux d’intérêt ont récemment légèrement baissé et la situation de beaucoup de ménages (revenus, emploi) demeure préoccupante et pèse sur la confiance“, expliquent les notaires dans leur note de conjoncture immobilière.

Pas de réponse à votre recherche en "Investissement Locatif" ?
Précisez votre question dans le bloc ci-après...