Investir dans le locatif : quels types de biens ?

Maison ou appartement, neuf ou ancien, il est souhaitable de déterminer le type de bien avant de commencer vos recherches. Vous avez le choix parmi plusieurs des logements ayant chacun des caractéristiques d’acquisition bien spécifiques. Quand on projette un investissement locatif, on ne pense pas souvent aux locaux commerciaux, parkings, fonds communs de placement…

Investir dans le neuf

L’immobilier neuf concernant les biens achevés et revendus par le premier acquéreur depuis moins de cinq ans ou en vente en état futur d’achèvement c’est-à-dire des logements achetés sur plan proposés par les promoteurs.

Quels sont les avantages ?

L’immobilier neuf possède de nombreux avantages sur le plan fiscal mais il reste plus couteux que l’ancien. Vous disposez d’un choix de confort et de sécurité conforme aux normes en vigueur en termes d’installation électrique, d’isolation thermique, de plomberie et de chauffage. En principe, les gros travaux ne sont pas à l’ordre du jour avant 10 ou 20 ans. La couverture de la garantie décennale est de 10 ans (les risques de vices cachés après la réalisation des travaux).Maintenant, pratiquement tous les appartements sont dotés d’une cave et d’un parking. Les frais de notaires sont moins élevés que ceux de l’ancien (2.5 % à 4 % du prix de vente du bien). Les logements neufs sont propres, mieux pensés et plus confortables. De plus, vous pouvez faire construire selon vos souhaits et aux normes en vigueur.

Investir dans un bien neuf présente par certains avantages financiers sur l’ancien comme le bénéfice d’un taux 0, des frais d’acquisition faibles entre 2 et 3% du prix d’acquisition contre  7% à 8% dans l’ancien. La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) est comprise dans le prix de l’annonce du promoteur. Pendant deux ans, vous bénéficiez de l’exonération de la taxe foncière. Les dispositifs fiscaux Robien et Borloo neuf sont intéressants pour l’investissement locatif car le montant de l’investissement immobilier est considéré comme une charge dans le calcul du revenu foncier pendant deux ans. Par contre, il faut louer son logement pendant neuf ans à des locataires.

Quels sont les inconvénients ?

L’achat d’un bien neuf coute plus cher que celui ancien. Le cout est de 25 à 35% plus élevé que l’ancien. Trouver un logement hors des grandes villes peut être la solution moins onéreuse. De plus, l’immobilier neuf n’est pas toujours présent dans ces grandes villes.

Cela peut être un investissement qui n’est pas toujours rentable à court terme car les charges de fonctionnement sont plutôt importantes. Le rendement locatif est moins élevé que celui de l’ancien. Les plus-values sont pratiquement nulles les premières années et moins intéressantes que dans l’investissement dans l’ancien. L’achat sur plan peut présenter des contraintes car les délais d’attente sont longs, le plus souvent dans les grandes villes car la demande est importante.

Pas de réponse à votre recherche en "Investissement Locatif" ?
Précisez votre question dans le bloc ci-après...

(Visites totales 4, 1 aujourdhui)