Investir dans le locatif

L’investissement locatif, vous y pensez mais vous vous demandez comment le financer, quels en sont les avantages, est-ce pour moi ? Voici quelques informations qui vous aideront peut-être à prendre une décision quant à cet investissement.

Tout d’abord, il faut savoir son objectif sur le long terme. Est-ce une acquisition qui deviendra votre résidence principale ou est-ce dans le but d’avoir un revenu complémentaire pour votre retraite?

Définition de la cible

Lors d’un premier investissement, le choix est souvent porté sur l’achat d’un studio ou d’un F2. L’emplacement devra être choisi en fonction de la cible. L’emplacement est l’un des facteurs clés d’un investissement réussi mais sur le terrain la réalité reprend souvent le dessus.

Faites beaucoup de visites

Il est important de visiter un grand nombre de logements avant d’effectuer un achat. Il existe plusieurs méthodes de recherches car les supports sont très nombreux : agences immobilières, internet, journaux, le bouche à oreille…

L’achat proche de chez vous est préférable

Toujours acheter près de chez soi est la meilleure alternative car, en général, c’est un endroit que l’on connait bien. La proximité est nécessaire car vous savez réellement où vous achetez et vous pouvez intervenir en cas de problème si c’est vous-même qui gérez le bien.

Calcul de rentabilité de votre achat

En dessous de 6 % net après impôts, l’investissement est discutable. Le prix demandé par le vendeur  se base bien souvent sur ses espérances ou sur une estimation elle-même basée sur des données discutables. C’est à vous de calculer le prix que vous pouvez donner en fonction du rendement que vous voulez obtenir. Pour cela vous devez obtenir le prix du loyer et être certain que c’est le véritable loyer. Si le revenu n’est pas bon, votre investissement est raté. Les frais d’entretien ne doivent pas être sous-estimés.

Quelques dispositifs d’aide à l’investissement dans le locatif

Le gouvernement a proposé différents dispositifs pour les investisseurs locatifs. Chaque dispositif est destiné à un type d’investisseur suivant son projet et son objectif à long terme.

La Loi Pinel est destinée aux investisseurs qui souhaitent acquérir un logement neuf destiné à une location non meublée. Vous bénéficiez d’une réduction d’impôt sur le prix de revient du bien immobilier de 18%. La durée de la location est de 9 ans minimum, des plafonds de loyers et des ressources de locataires sont à respecter suivant la zone géographique.

Loi Bouvard (Censi Bouvard)

Cette loi permet, comme la loi Scellier, une réduction d’impôt sur le prix de revient du bien immobilier de l’ordre de 11%. Cette loi n’est valable que pour les investisseurs sous le régime LMNP (Loueur en Meublé Non-Professionnel). Le logement acquis doit être neuf et se situer dans une résidence de services.

Autre éventualité : faire construire pour louer avec la loi Duflot

Grâce à cette loi, aucun apport n’est demandez et vous pouvez réduire vos impôts jusqu’à 18% du prix de revient du bien. Etalé sur neuf ans, le taux de réduction est calculé dans la limite d’un investissement de 300 000 euros, achat du terrain et coût de la construction inclus.

 

Pas de réponse à votre recherche en "Investissement Locatif" ?
Précisez votre question dans le bloc ci-après...

(Visites totales 11, 1 aujourdhui)