Investir dans une location saisonnière

La location saisonnière attire de plus en plus de personnes et nombreux sont ceux qui souhaitent profiter de rendements élevés et de la possibilité de pouvoir jouir d’un bien en tant que résidence secondaire. Les conseils ci-après vous permettront de bien investir en location saisonnière.

Qu’est-ce que la location saisonnière ?

La loi se réfère soit à un meublé de tourisme qui est une location de courte durée (un jour, une semaine ou quelques mois) lors des saisons d’été ou d’hiver ou les deux, soit à un hébergement meublé et qui n’est pas destiné à un usage d’habitation principale pour un locataire.

Où investir ?

La location saisonnière est très recherchée dans les régions touristiques et dans les grandes villes possédant des universités ou grandes écoles pour pouvoir louer à des étudiants de septembre à juin et à des touristes pendant l’été. Mais certaines régions sont aussi riches en monuments historiques ou cadre naturel exceptionnel et attirent de plus en plus de touristes comme les Gorges de Tarn, le Cirque de Gavarnie ou une région de châteaux comme celle de la Loire.

Certains éléments sont à vérifier avant d’investir dans la location saisonnière comme connaitre la distance entre l’attrait touristique de la région et l’endroit où se trouve votre bien à investir, la proximité de commerces, la desserve des transports en commun et se renseigner sur les loyers proposés par d’autres propriétaires de la région.

Quels sont les avantages ?

Il existe un risque limité d’impayé puisque le loyer est systématiquement réglé avant la période de location avec un acompte envoyé quelque temps avant et le solde avant l’entrée dans le bien. Si la location saisonnière est bien gérée, la rentabilité nette de l’investissement est d’environ 5%.

La location saisonnière est un investissement rentable car durant les périodes de haute saison, les prix peuvent atteindre des montants importants si votre bien se trouve dans un endroit très recherché.

La fiscalité est nettement plus favorable que pour la location nue. Le régime fiscal appliqué est celui de la location meublée et les revenus de celle-ci sont imposés au BIC. Donc les revenus issus de la location saisonnière sont imposés au BIC (Bénéfices Industriels et Commerciaux).

Vous pouvez bénéficier d’un abattement forfaitaire de 50% sur vos revenus si vous avez opté pour le régime du micro BIC c’est-à-dire si vos revenus annuels sont inférieurs à 32.000 euros. Dans le cas contraire, vous serez au BIC régime simplifié et vous pourrez donc déduire de vos revenus vos charges réelles comme les charges de copropriété, les intérêts d’emprunt, les travaux, l’achat de mobilier, l’amortissement des murs (30% de la valeur d’achat sur 30 ans), les charges de fonctionnement comme l’électricité, le gaz, l’eau ou éventuellement internet

De plus, la location saisonnière vous permet d’avoir des contacts chaleureux avec les vacanciers qui sont ravis de venir se reposer dans un endroit calme et de découvrir une nouvelle région.

Pas de réponse à votre recherche en "Investissement Locatif" ?
Précisez votre question dans le bloc ci-après...

(Visites totales 10, 1 aujourdhui)