Les logements étudiant

C’est toujours le sujet de préoccupation pour chaque étudiant au moment de la rentrée. Se loger pas trop cher, pas trop loin et avec un minimum de confort est le casse-tête de chaque à la fois de l’étudiant mais aussi des parents. Il existe différents types de logements : logement universitaire,  résidence universitaire privée, colocation, studio, personnes âgées etc… selon vos attentes et votre budget.

 Le logement universitaire

Le réseau des Cnous ou Crous dispose de 195 000 logements répartis dans toutes les régions. Le logement universitaire est une mission traditionnelle du Réseau. Les loyers sont imbattables. Entre 150  et 200 € pour une chambre standard de 9 m² ou 400 € pour un studio, vous ne trouverez pas moins cher. Il n’y a pas de place pour tout le monde. Les logements en résidence universitaire sont en priorité réservés aux étudiants boursiers. Il est très souvent situé à proximité des sites universitaires.

La résidence universitaire privée

Les résidences universitaires gérées par des groupes privés (Estudines, Fac-Habitat, ICADE, Nexity Studea, Studélites…) et offrent une alternative de studios ou de deux-pièces meublés dans des résidences dédiées aux étudiants.

Leur attrait réside parfois dans leurs loyers, souvent dans leur emplacement et toujours dans les services proposés Ces structures privées exigent la signature d’un contrat de location (d’une durée normale de 9 à 12 mois), la preuve d’une caution et des garanties. Il faudra verser un dépôt de garantie (normalement un mois de loyer) et parfois, verser des frais d’agence.

La colocation

Aujourd’hui, louer un appartement à 2, 3 ou 4 personnes est une façon de se loger qui séduit beaucoup d’étudiants. Par nécessité – c’est évidemment moins cher –, mais aussi par choix, simplement pour le plaisir de partager l’expérience de l’autonomie loin de sa famille mais proche de ses congénères.

Un des avantages est bien sûr le partage du prix de la location et des charges. Par exemple, la location d’un trois-pièces à 3 revient en moyenne moins cher qu’un studio seul. Il y a plus de confort et la vie à plusieurs c’est plus joyeux et plus agréable. De plus, vous pouvez obtenir un éventuel réconfort auprès des autres étudiants si vous quittez pour la première fois le foyer familial ou même votre pays d’origine. Par contre, la vie en colocation impose des règles de vie quotidienne pas faciles à tenir si, au préalable, vous ne vous êtes pas mis d’accord.

Le studio

C’est le moyen de se loger le plus évident, même s’il n’est pas le moins cher. La superficie d’une chambre de 9 m² est celle minimale en-dessous de laquelle un propriétaire n’a pas le droit de louer. Vous êtes libres de choisir votre studio ou votre chambre en fonction de vos envies et de vos nécessités comme par exemple la distance de votre lieu d’études. Vous pouvez alléger le cout de votre loyer et de vos charges en bénéficiant de l’aide au logement. Par contre, les exigences des propriétaires sont rudes avec une caution obligatoire et des preuves de ressources au moins 3 fois supérieures au montant du loyer.

Les personnes âgées

Le principe du logement intergénérationnel consiste à être hébergé chez une personne âgée en échange de services rendus pour des tâches quotidiennes : se charger des courses, sortir les poubelles, cuisiner… ou tout simplement faire la conversation. Les avantages de ce type de logement est l’éventuelle gratuité, la personne âgée vous permettra d’apprendre des choses sur la vie et vous profiterez d’une charmante compagnie en rentrant des cours.

Par contre, le logement intergénérationnel impose de donner de votre personne et cohabiter avec une personne âgée exige de la patience et un rythme de vie plutôt calme.

 

Pas de réponse à votre recherche en "Investissement Locatif" ?
Précisez votre question dans le bloc ci-après...

(Visites totales 5, 1 aujourdhui)