Investir dans le locatif sans-apport

Comment procéder ?

Faire du Placement dans l’immobilier locatif demeure l’un des moyens les plus stable pour se composer un patrimoine et pour être financièrement souverain en peu d’années (le temps du crédit).

Le fondement de base est assez simple et la méthode s’exprime ainsi :

Il faut avant tout trouver une habitation dans un  canton à développement démographique favorable. Si l’agglomération à laquelle vous songé, connaît un dépeuplement citadin constant, ce n’est certainement pas le bon moment d’acquérir quoi que ce soit (ou en tout cas, pas encore! Attendez que les prix atteignent leur plancher!). Car il vous faudra des locataires pour payer votre logement. Investissez dans un environnement convoité par les locataires.

Dénichez donc un petit logement, type appartement, ou petite maison. Pourquoi petit ? Parce que si c’est votre premier investissement, la banque ne vous prêtera pas des millions, … surtout si vous n’avez pas d’apport. Je vous recommande d’investir dans une petite maison de village ou ville car aucune charge de copropriété viendra amputer votre loyer.

Votre banque vous prêtera de l’argent sans apport à condition que certaines conditions soient solides. Pour information, vous ou votre conjoint devez avoir des revenus réguliers depuis plusieurs années. Les financiers adorent les revenus réguliers, car pour eux cela amoindrie notablement le risque !

L’organisme de prêt ne vous financera qu’aux alentours des 33% de vos revenus. C’est-à-dire que la somme que vous rembourserez ne devra pas être supérieure à 33% du montant de votre salaire. Donc, si vous gagnez 1500 euros par mois, vous pouvez emprunter un montant qui vous fera rembourser 500 euros chaque mois. A condition que vous n’ayez pas d’autres crédits à rembourser à ce moment là (crédit automobile, crédit à la consommation, …), ni de loyer.

Le taux du crédit et la durée sont 2 paramètres qui vous permettront un peu de flexibilité à ce niveau.

Attention : Lors d’investissement dans l’immobilier locatif, on oublie souvent que le montant de notre propre loyer est un frein considérable dans l’obtention d’un prêt puisqu’il rentre dans les 33% d’endettement.

Investir dans l’immobilier locatif sans apport n’est donc pas forcément facile si vous avez déjà un loyer élevé à payer chaque mois.

Afin d’investir dans le locatif, vous devrez constituer un dossier parfait, justifiant votre compétence et votre sérieux dans cette entreprise. Il vous faudra accumuler tous les devis et inventorier toutes les charges et dépenses possibles pour l’achat, l’assurance, les taxes diverses, les travaux, l’entretien, les charges diverses (copropriétés, travaux votés, …), frais de gestion dans un dossier.

Avec ces documents, vous démontrerez une comparaison du montant du loyer perçu annuellement moins tous les frais avec le montant à rembourser. Si cette différence dégage une marge bénéficiaire, votre banquier sera plus prédisposé à vous écouter.

Pour votre investissement locatif sans apport initial, ne soyez pas excessif. Si c’est la première transaction de ce genre avec votre banquier, un investissement modeste (studio ou petit appartement, ou même un garage) sera idéal pour que votre banquier vérifie vos aptitudes en la matière, sans prendre de risque.

Je vous conseille pour votre investissement locatif, de faire en sorte que vos revenus puissent couvrir le remboursement du prêt, comme s’il n’y allait pas y avoir de locataire. Ceci vous offre une marge d’action pour vous et votre banquier.

A savoir votre banquier peut même vous prêter 110% du montant de l’acquisition de votre investissement immobilier. Ceci couvre donc largement les frais de notaires qui tournent autour des 7,5% dans l’immobilier ancien.

Pas de réponse à votre recherche en "Investissement Locatif" ?
Précisez votre question dans le bloc ci-après...

(Visites totales 83, 1 aujourdhui)

Une réflexion au sujet de « Investir dans le locatif sans-apport »

  1. Ping : Les placements locatifs

Laisser un commentaire