6 clés essentielles pour un investissement locatif réussi

Le logement est actuellement l’investissement à la mode grâce à la croissance de l’économie, à l’augmentation des prix des loyers, à la revalorisation progressive des propriétés et au boom du tourisme.

Selon une étude du secteur, le profil des acheteurs est celui d’un salarié, âgé de 45 à 54 ans et disposant d’une épargne pour investissement comprise entre 100 000 et 150 000 euros. En termes d’options, pour tous les répondants, la meilleure option est d’acheter une propriété pour la louer (33 %), la louer pour les vacances (14 %) ou la réformer et la vendre plus tard (12 %).

Loi Pinel Marseille

Bien qu’il s’agisse d’une très bonne alternative, l’investissement loi Pinel à Marseille, par exemple, dans le secteur immobilier nécessite une connaissance préalable du marché et les conseils d’experts du secteur. Pour aider au cours du processus, aui il y a six clés pour le faire bien et obtenir plus d’avantages :

Acheter pour louer ou acheter pour vendre ?

L’acquisition d’une propriété à louer présente l’avantage d’avoir un revenu mensuel fixe et une propriété en réévaluation progressive. Il y a aussi la possibilité de louer des vacances, dont les avantages sont basés sur des revenus plus élevés que la location traditionnelle, sur un paiement garanti (le paiement est généralement effectué à l’avance) et sur une plus grande disponibilité pour son propre plaisir. D’autre part, l’achat en vue d’une vente ultérieure sera caractérisé par un risque financier moindre s’il est vendu à un prix plus élevé, et par l’obtention immédiate de profits importants.

Choisir des immeubles adaptés à l’objectif d’investissement

Le type de bien à acquérir varie en fonction de l’option d’investissement. Les maisons meublées d’une ou deux chambres à coucher sont idéales pour les locations à court terme, comme les locations de vacances ou celles qui visent un objectif plus exécutif et de mobilité professionnelle. En vue d’une location à long terme ou d’une vente ultérieure, l’option la plus appropriée est d’opter pour des maisons extérieures bien distribuées, de 2 ou 3 chambres à coucher, avec ascenseur et garage.
Opter pour les grandes villes et les enclaves touristiques : Si vous achetez avec l’intention de vendre, il est préférable d’opter pour des villes comme Marseille ou Lyon, où le marché est plus dynamique. Étant donné que le logement n’augmente pas de façon homogène, il vaut également la peine de parier sur des capitales comme Rennes, Lille, Toulouse, Bordeaux, des quartiers qui sont les plus réévalués. L’emplacement est également important dans l’investissement à louer.
Les enclaves les plus touristiques sont également une option à valoriser dans les deux types d’investissement. La raison en est la demande croissante de résidences secondaires dans les zones balnéaires et la prolifération des locations de vacances.

Parier sur des zones consolidées

L’idéal est de rechercher des logements dans des quartiers consolidés avec des prix abordables, une forte demande de loyers, de bonnes communications et des services de proximité. C’est aussi une bonne idée de parier sur les grands centres d’affaires ou les zones universitaires, car ils seront toujours en demande. Cependant, la meilleure alternative est la zone centrale, mais l’investissement initial sera beaucoup plus élevé.

Préférer des biens en bon état de conservation

Dans le cas d’une location, il est important de garder à l’esprit que la propriété doit être en bon état pour attirer des locataires. Si vous voulez faire une réforme après l’achat, vous devez vous assurer que le prix d’achat est suffisamment bas et que la propriété ne présente pas une distribution compliquée. C’est la seule façon de rendre le travail plus abordable. Le coût moyen d’une réhabilitation totale peut être d’environ 450-500 euros/m2. Il est également important de tenir compte de l’état du bâtiment afin de ne pas rencontrer de frais imprévus par la suite.

Bien calculer la rentabilité de l’opération

Pour estimer l’investissement initial, il faut ajouter au prix d’achat, les taxes, les frais d’exploitation et les déboursés pour l’ajustement de la maison (peinture, appareils électriques, meubles, réforme, etc.). Une fois ces données disponibles, la rentabilité peut être calculée.

Pas de réponse à votre recherche en "Investissement Locatif" ?
Précisez votre question dans le bloc ci-après...

(Visites totales 11, 1 aujourdhui)